Actualités MRDCE DIASPORA : Nous vous informons que l’ouverture du nouveau bureau de la maison des congolais de l’étrangers à eu lieu le mercredi 2 novembre à Paris 11ème et voici notre nouvelle adresse: 81 boulevard voltaire 75011 paris France tel 0033986285093 portable : 0033753146778

Accomplir les missions et relever les défis : les Commissaires Spéciaux et leurs adjoints en séminaire de cadrage

evaBoshLes Commissaires Spéciaux et leurs adjoints  participent depuis hier, mercredi 4 novembre 2015, au séminaire de cadrage des missions et de  renforcement des capacités. C’est le Chef du Gouvernement, Matata Ponyo, qui a lancé ces travaux au salon Rouge du Ministère des Affaires Etrangères. C’était l’occasion pour lui de préciser que le but de ces assises consiste à communiquer aux pionniers qu’ils sont, la vision de la révolution de la modernité.

Cela, en vue de faire des Entités Territoriales Décentralisées le socle de développement de la RDC. Ainsi, pendant trois jours, soit du 4 au 6 novembre, ils vont s’imprégner des missions qui leur sont attribuées, afin d’arriver à administrer les nouvelles provinces conformément à leurs missions.  

Pour Evariste Boshab, Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieurla nouvelle organisation administrative et  territoriale est justifiée par la Constitution du  18 février  2006   portant révision de certains articles. Celle-ci consacre la décentralisation comme mode de gestion de la chose publique. Et ce, dans le but, d’une part, de consolider l’unité nationale et, d’autre part, de créer un centre d’impulsion de développement à la base.  Raison pour laquelle, le constituant a décidé de doter la RDC de 25 Provinces plus la Ville de Kinshasa, qui comprennent chacune des Entités Territoriales Décentralisées.

Ce faisant, le premier acte de  prise en compte de cette volonté du constituant, c’est de rendre effective cette loi. Il s’agit d’une administration de proximité qui renforce notamment, l’essor de l’Autorité de l’Etat en vue du développement à la base d’un centre d’impulsion. En exécution de l’Ordonnance du Chef de l’Etat, les Assemblée Provinciales ont pris acte de cette nomination. Car, ces nominations constituent la suite logique de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle, étant  donné la situation de force majeure qui a empêché la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) d’organiser  les élections des Gouverneurs dans les 21 nouvelles provinces. C’est  pour cela que les commissaires spéciaux et leurs adjoints ont été promus, à titre exceptionnel.

L’idée ici, c’est d’exercer les fonctions des gouverneurs conformément à la Loi. Pour cela, ils doivent, entre autres, assurer l’ordre publique, la régularité des travaux publics de l’Etat, doter les nouvelles provinces des infrastructures prioritaires.

Evariste Boshab a signifié, par ailleurs, que ce séminaire a pour objectif de renforcer particulièrement leur  capacité, d’autant plus qu’ils sont appelés à administrer les nouvelles provinces en rapport avec  la nouvelle administration de la territoriale.

Les anciens Gouverneurs y ont été associés pour une réorientation de la mission gouvernementale.

Plus concrètement, il s’agira des infrastructures de base conformément à la vision de la révolution de la modernité, des recettes minières, de l’agriculture et du développement durable. Cela, en signalant que les commissaires doivent capitaliser ces travaux,  susceptibles de les aider à gérer et relever les défis qui les attendent sur terrain.

Lancement des travaux

C’est le Premier Ministre, Matata Ponyo  qui a lancé ces travaux de trois jours. Pour ce faire, il a rappelé que les Gouverneurs de Provinces représentent le  Gouvernement Central et veille à la sécurité.

Et, c’est à travers les commissaires spéciaux que le Gouvernement assoie les permisses d’une gestion, conformément au projet de développement initié par le Chef de l’Etat. En organisant ce séminaire qui requiert de l’initiative du Gouvernement, a-t-il indiqué, cela démontre l’importance accordée aux résultats attendus dans le cadre de la mise en œuvre de la décentralisation. Ce qui exige d’eux d’être des hommes outillés, disponibles avec un sens d’abnégation, avec un réel leadership.

Sur ce, Matata Ponyo a invité les participants à s’y impliquer afin de garantir la réussite de l’administration décentralisée.

Représentativité des femmes

Parmi les femmes qui ont été nommées figure Tina Marie-Madeleine Nkumisongo Fabiyo, Commissaire Spécial adjoint chargée des questions économiques, financières et de développement dans la Province du Kwilu. A l’en croire, ils sont considérés comme des mandataires. Et, en tant que tel, ils vont se baser sur la vision du Chef de l’Etat. «Nous ne pouvons pas travailler selon notre propre gré. Une fois arrivés sur terrain, nous allons voir les préoccupations de la population et donner les solutions selon le programme du Gouvernement»,  a-t-elle précisé. En tant que femme, elle rassure  faire de son mieux, pour approcher davantage ses semblables. Elle pense travailler en cohésion avec son titulaire et son collègue pour rester dans le cadre  de ce programme.

Laisser un commentaire