Actualités MRDCE DIASPORA : Nous vous informons que l’ouverture du nouveau bureau de la maison des congolais de l’étrangers à eu lieu le mercredi 2 novembre à Paris 11ème et voici notre nouvelle adresse: 81 boulevard voltaire 75011 paris France tel 0033986285093 portable : 0033753146778

Boshab, Kambayi, Kamerhe autour de Katumbi hier à Lubumbashi : Victoire sur fond des rivalités politiques !

katumbiKamerhe2-710x400Lubumbashi a connu une ambiance exceptionnelle au regard de nombre de politiques qui ont subitement pris d’assaut l’aéroport de N’djili, les avions affrétés à destination du chef-lieu de la nouvelle province de Haut-Katanga. Plus de places dans les flats luxueux de Lubumbashi.

Tout le monde a voulu être témoin de l’événement. Nul n’est besoin de rappeler que Mazembe a joué sa septième finale de la compétition. Il a ainsi son cinquième trophée après les titres obtenus en 1967, 1968, 2009 et 2010. Après un match très musclé entre les deux équipes qu’à la deuxième mi-temps, Samatta a ouvert la marque sur coup de penalty bien réussi à la 74ème minute.

Le score va s’alourdir à quelques minutes de la fin du match quand deux joueurs de Mazembe se sont démarqués de la défense algérienne, pour que Roger Assale marque à nouveau à la 93ème. 2 buts à 0.

Le trophée a été remis au capitaine Kimwaki par le président de la Caf accompagné du vice-Premier ministre Boshab, des officiels de la Caf, du président de la fédération congolaise du football Constant Omari et du président du Tout Puissant Mazembe. Tout était précédé par la remise des médailles d’abord aux joueurs algériens puis aux Corbeaux.

Cependant, au-delà de l’événement sportif, cette rencontre a eu une portée hautement politique au regard des invités à ce rendez-vous. Cela ne saurait pas pour autant occulter les rivalités politiques entre les hôtes de la capitale du cuivre pour ce nouveau sacre de Mazembe. Le vice Premier ministre Boshab, le ministre des Sports de noir vêtu comme Constant Omari de la Fécofa en soutien aux poulains de Moïse Katumbi qui s’est démarqué des autres dans son costumes blanc.

Vital Kamerhe a accepté de tronquer sa cravate rouge au profit d’un T-shirt aux couleurs de Mazembe.

Enjeux politiques

Les deux transfuges du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) à savoir, Vital Kamerhe, président national de l’Union pour la nation congolaise et Moïse Katumbi, ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga, s’étaient rencontrés à Londres.

Si rien n’a filtré jusque-là de contact entre les deux personnalités, il sied cependant de reconnaître que le 29 septembre dernier, Moïse Katumbi a lancé un appel en faveur de la création d’un large mouvement autour des valeurs démocratiques et républicaines.

D’aucuns croiraient que Kamerhe y serait allé dans cet objectif.

Les deux ne cachent plus leur ambition de briguer la magistrature suprême en novembre 2016. En attendant, le groupe de Kamerhe soutient l’idée d’une candidature unique au sein de l’Opposition pour la prochaine présidentielle. Mais cette option semble butée à un certain nombre de difficultés liées à la cohésion au sein des forces de l’Opposition.

Au-delà de succès de Mazembe, il n’est pas exclu que les deux peaufinent de nouvelles stratégies pour les prochains enjeux politiques.

Laisser un commentaire