Actualités MRDCE DIASPORA : Nous vous informons que l’ouverture du nouveau bureau de la maison des congolais de l’étrangers à eu lieu le mercredi 2 novembre à Paris 11ème et voici notre nouvelle adresse: 81 boulevard voltaire 75011 paris France tel 0033986285093 portable : 0033753146778

Category Archives: AGENDA DE LA MRDCE

Congo-Brazzaville : « la situation est maitrisée », assure le gouvernement

photo brazza Pat Carva Facebook 1Dans une déclaration publiée lundi 4 avril à Brazzaville, le Gouvernement de la République du Congo assure que la situation [sécuritaire] est maitrisée. Ce document signé par le ministère de la Communication et des Médias invite les populations « à rester sereines et à vaquer à leurs occupations quotidiennes ».

Lundi 4 avril dans les environs de trois heures du matin, des ex-miliciens Ninja Nsiloulou se sont infiltrés dans  Brazzaville sud, par le quartier Mayanga, situé dans l’arrondissement 8 Madibou, rappelle la déclaration gouvernementale.

Ces miliciens ont attaqué la position militaire de Mayanga, ainsi que le commissariat central du Djoué, le commissariat de Police de l’arrondissement 1 Makélékélé, et les commissariats de police des quartiers Lemina et Kinsoundi. Tous ces édifices, auxquels il faut ajouter la Mairie de Makélékélé, ont été incendiés, dans le cadre de ce qui s’apparente à une véritable action terroriste, ajoute la même source.

Manœuvres politiciennes de la Majorité : Empêcher Kengo d’assumer l’intérim présidentiel

kengoo1A quelques jours de réouverture de la session parlementaire de mars, le bruit court et se confirme au jour le jour. Une motion de défiance est en gestation à la Chambre haute du Parlement. Elle vise directement le président du Sénat, devenu gênant. Sur le document qui circule sous le manteau dans les couloirs du Palais du peuple figurerait déjà une cinquantenaire de signatures. Objectif poursuivi par la MP : empêcher Kengo wa Dondo d’assumer l’intérim du chef de l’Etat, si jamais on devait actionner l’article 76 de la Constitution au-delà de décembre 2016. La nouvelle a l‘air d’un canular ou encore d’un poisson d’avril. Mais, dans les cercles huppés de la ville de Kinshasa, elle alimente la chronique. Au Palais du peuple, la nouvelle ne se conjugue plus au conditionnel. Des sources généralement bien introduites confirment l’existence de l’initiative qui aurait déjà récolté une cinquantaine de signatures. Il s’agit d’une motion de défiance qui vise directement e président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo.