Actualités MRDCE DIASPORA : Nous vous informons que l’ouverture du nouveau bureau de la maison des congolais de l’étrangers à eu lieu le mercredi 2 novembre à Paris 11ème et voici notre nouvelle adresse: 81 boulevard voltaire 75011 paris France tel 0033986285093 portable : 0033753146778

Category Archives: DROIT DES ETRANGERS

Le Phare: « Attentats de Bruxelles : 10 Congolais blessés »

DSC_0557Le point de presse du jeudi 24 mars du ministre de la communication et des medias Lambert Mende est largement commenté par la presse kinoise parue ce vendredi 25 mars.

La République Démocratique du Congo compte parmi la quarantaine de pays victimes des attentats terroristes de Bruxelles du mardi 22 mars 2016. Selon Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais dont les propos sont rapportés par Le Phare, dix ressortissants congolais figurent parmi les 270 blessés recensés jusqu’ici.

Parmi les victimes congolaises, a-t-il précisé, figure le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Floribert Luhonge Kabinda Ngoy, qui voulait déjà regagner le pays après un séjour de plusieurs jours en Europe pour des raisons médicales.

Le Gouvernement, a dit son porte-parole, condamne ces crimes que rien ne saurait justifier. Il exprime également sa compassion et adresse au peuple frère de Belgique ses sincères condoléances.

Manœuvres politiciennes de la Majorité : Empêcher Kengo d’assumer l’intérim présidentiel

kengoo1A quelques jours de réouverture de la session parlementaire de mars, le bruit court et se confirme au jour le jour. Une motion de défiance est en gestation à la Chambre haute du Parlement. Elle vise directement le président du Sénat, devenu gênant. Sur le document qui circule sous le manteau dans les couloirs du Palais du peuple figurerait déjà une cinquantenaire de signatures. Objectif poursuivi par la MP : empêcher Kengo wa Dondo d’assumer l’intérim du chef de l’Etat, si jamais on devait actionner l’article 76 de la Constitution au-delà de décembre 2016. La nouvelle a l‘air d’un canular ou encore d’un poisson d’avril. Mais, dans les cercles huppés de la ville de Kinshasa, elle alimente la chronique. Au Palais du peuple, la nouvelle ne se conjugue plus au conditionnel. Des sources généralement bien introduites confirment l’existence de l’initiative qui aurait déjà récolté une cinquantaine de signatures. Il s’agit d’une motion de défiance qui vise directement e président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo.