Actualités MRDCE DIASPORA : Nous vous informons que l’ouverture du nouveau bureau de la maison des congolais de l’étrangers à eu lieu le mercredi 2 novembre à Paris 11ème et voici notre nouvelle adresse: 81 boulevard voltaire 75011 paris France tel 0033986285093 portable : 0033753146778

Imminente convocation du Dialogue national : la Cenco satisfaite des vœux réitérés par Kabila

CENCOLa question du dialogue est sur toutes les lèvres en RDC. A ce jour, c’est toute la crème politique congolaise qui se joint au Président de la République, Joseph Kabila, pour que tout baigne dans l’huile à l’aube des élections tant voulues par tout le monde. Elle estime que le dialogue est la principale arme qui puisse unir tout peuple et, dans le contexte politique de notre pays, cela tombe à point nommé en vue de faire vivre aux Congolais une vie meilleure dans l’avenir. 

La Conférence épiscopale du Congo (CENCO), se réjouit des vœux réitérés par le Président de la République, Joseph Kabila de voir le dialogue national inclusif être organisé en RDC, note l’Agence congolaise de presse.

Cette déclaration a été faite par l’abbé Donatien Nshole, premier secrétaire général adjoint de la CENCO et porte-parole de la délégation de l’Eglise catholique. La Délégation de la Cenco a été conduite par son Président Mgr Nicolas Ndjomo. Au sortir de cet entretien, le lundi 2 novembre dernier, au Palais de la Nation de Kinshasa, avec le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, le Prélat catholique a affirmé que «le Président de la République a réitéré ses vœux de dialogue national. Cette prise de vue ne peut que réjouir le Président de la CENCO », a indiqué l’abbé Donatien Nshole, qui en plus a ajouté que cette conviction ne fait que rejoindre la position de la CENCO. «Depuis février 2012, la CENCO a appelé de tous les vœux un dialogue national inclusif pour renforcer la cohésion nationale. Maintenant que le Président revient là-dessus, cela ne peut que nous réjouir, dans les conditions de promouvoir la paix et la cohésion ».

De son côté, Mgr Marini Bodho, Président de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), qui était à la tête de la délégation des confessions religieuses, a restitué ce qu’à été le but de la rencontre avec le Chef de l’Etat. Il a en substance souligné que le Chef de l’Etat a rendu compte les résultats des consultations politiques qu’il avait initiées, sans donner d’autres détails. « Pour le moment, nous ne pouvons pas révéler la teneur de nos entretiens avec le Chef de l’Etat », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, Evariste Boshab, Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur a fait savoir que le dialogue politique sur le processus électoral pourrait être convoqué incessamment. Cette information a été livrée au public au sortir de la réunion que le Chef de l’Etat a eu avec les Chefs des principales Institutions de la République.

Cependant, il y a lieu d’envisager une vision commune sur l’impératif de rechercher un consensus autour du processus électoral qui se fait sentir.

Ont participé à cette réunion institutionnelle, les deux présidents de deux Chambre du Parlement, le Premier Ministre, le Président de la Cour Constitutionnelle, le Président de la Cour suprême de Justice, le Procureur général de la République, le Chef d’Etat major général de l’armée,  et plusieurs autres hautes personnalités de la RD. Congo.

Laisser un commentaire