Actualités MRDCE DIASPORA : Nous vous informons que l’ouverture du nouveau bureau de la maison des congolais de l’étrangers à eu lieu le mercredi 2 novembre à Paris 11ème et voici notre nouvelle adresse: 81 boulevard voltaire 75011 paris France tel 0033986285093 portable : 0033753146778

Le Phare : «Tshisekedi rejette le dialogue de Kabila et de l’UA»

Revue de presse du vendredi 29 janvier 2016
_MG_6141Les journaux de Kinshasa reviennent sur la volte-face d’Etienne Tshisekedi qui a écrit à la présidente de la commission de l’Union Africaine pour lui signifier  son opposition au dialogue tel que voulu par le président Joseph Kabila.
Selon Le Phare, Etienne Tshisekedi, président national de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a fait savoir, dans une correspondance qu’il a adressée jeudi 28 janvier 2015 à Mme Nkosana Dlamini Zuma, présidente de la Commission de l’Union Africaine, que  son parti n’est pas concernés par un dialogue ayant pour initiateur Joseph Kabila et pour facilitateur un délégué de l’Union Africaine, en l’occurrence Edem Kodjo. L’Opposant historique congolais ne reconnaît pas au président de la RDC le droit de convoquer ce forum, au motif qu’il « fait partie du problème », rapporte le journal. L’UDPS, rapporte le quotidien, suggère comme matières à inscrire à l’ordre du jour le contentieux électoral de 2011, la révision du fichier électoral, la recomposition de la CENI, la tenue des élections présidentielle et législatives nationales dans les délais constitutionnels, le réaménagement du calendrier électoral, l’enrôlement des Congolaises et Congolais en âge de voter, le financement des élections, la sécurisation du processus électoral, la libération des prisonniers politiques,…

Pour La Prospérité, avec cette prise de position, Etienne Tshisekedi sort de son repos médical  et met fin à une sorte de confusion au sein du parti où chacun et tout le monde parlaient, parfois, sans mandat. Avec donc cette position de l’UDPS, le front anti-dialogue se renforce davantage. Et,  la mise en place du comité préparatoire risque, par conséquent,  de prendre encore  quelques jours supplémentaires, estime le quotidien.
Sur un autre chapitre, Forum des As titre a propos du G7 "l’équipe est au grand complet". Le quotidien rapporte les propos du président du G7 qui réagissait aux rumeurs des départs enregistrés au sein de cette plateforme de l’Opposition. « Il n y a jamais eu une réunion au cours de laquelle ni l’Unafec, ni l’Unadef moins encore Moise Katumbi ont claqué la porte. Personne n’a quitté notre plate-forme » a affirmé Charles Mwando, dont les propos sont repris par le journal.
La Prospérité, pour sa part, indique que le Président en exercice du G7 a déploré le fait que des fausses informations circulent dans l’objectif de nuire à ce groupe qui monte en puissance. « Effectivement, nous avions lu sur les réseaux sociaux et certains médias des informations disant que l’Unafec, l’Unadef, et Moïse Katumbi ont quitté le G7 parce que leurs amis sont des kinois voyous et taupe de l’opposition. Je tiens à dire que c’est un mensonge monté de toutes pièces », conteste Mwando Nsimba.
Selon le journal, le G7 a identifié le propagateur de ces rumeurs : «J’insiste sur cette affaire de montage qui a été fait par quelqu’un qui est tapi au gouvernement, dans la majorité présidentielle avec un pseudonyme que nous connaissons très bien. Nous lui disons qu’il est en train de perdre son temps. Dans ce gouvernement, la plupart, pendant que nous sommes matraqués, viennent nous dire de tenir bon», révèle-t-il.
L’Avenir revient sur la réunion centrée sur le financement du processus électoral, tenue au siège de la Ceni regroupant les représentants du Gouvernement, les Ambassadeurs et Chefs des Missions diplomatiques accrédités en RDC et les membres de la CENI sous la co-présidence du président de la CENI, Corneille Nangaa et du Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général de l’ONU en RDC et représentant résident du PNUD, Mamadou Diallo.
Selon le journal, le président de la Ceni voulait recueillir les différents avis sur la contribution réelle de chaque entité et partie prenante au processus électoral. Le gouvernement a donné son engagement ferme de  financer la révision du fichier électoral, faire adopter à la session du mois de mars la loi portant identification et enrôlement des électeurs et la loi électorale, celle qui fait finalement obligation à tous les Congolais de l’étranger pour qu’ils puissent voter, renseigne le journal qui reprenait les propos d’Evariste Boshab.
Selon le représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations-Unies en République Démocratique du Congo et Représentant Résident du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), Mamadou Diallo, les partenaires voulaient avoir des précision sur l’échéancier, les étapes du processus pour qu’eux même puissent revenir auprès de leurs gouvernements respectifs et proposer selon leurs calendriers budgétaires respectifs, les propositions concernant leur appui et les échéanciers de la libération de ses appuis.
L’ACP revient sur la marée humaine qui a accompagné la dépouille de la chanteuse Marie Misamu. Après la levée du corps, indique l’agence, un public nombreux et indistinct a accompagné le cortège qui est parti de la clinique Ngaliema, passant par l’avenue Batetela et le boulevard du 30 Juin avant de prendre les avenues de la Libération puis Victoire jusqu’à la Place des artistes à Matonge, dans la commune de Kalamu, où un bref hommage lui a été rendu. Après ce long itinéraire, le corps de la chanteuse congolaise est arrivé au lieu du deuil, à l’esplanade du stade des Martyrs, dans la commune de Lingwala, où il est exposé, rapporte l’ACP.

Laisser un commentaire