Actualités MRDCE DIASPORA : Nous vous informons que l’ouverture du nouveau bureau de la maison des congolais de l’étrangers à eu lieu le mercredi 2 novembre à Paris 11ème et voici notre nouvelle adresse: 81 boulevard voltaire 75011 paris France tel 0033986285093 portable : 0033753146778

L’ITIE Internationale décerne le premier prix à la RD Congo

logo-itie-300x204Grâce aux multiples efforts observés dans la traçabilité des revenus dans le Secteur extractif, de la propriété réelle, de la fiabilisation des données, de l’exhaustivité des entreprises publiques et privées, de l’exhaustivité du cadre référentiel ainsi que du nombre important d’informations contextuelles du secteur de l’industrie extractive et cela sous le leadership et la houlette du chef de l’État, le Conseil d’Administration de l’ITIE Internationale, à travers sa présidente Clare SHORT, a décerné au mois de février dernier à la République Démocratique du Congo le tout premier Prix de cette organisation depuis sa création en 2002. C’était lors des travaux de la Conférence Mondiale de l’ITIE tenue à Lima, au Pérou. Ces informations ont été livrées hier lors de la conférence de presse tenue dans la salle des conférences du nouvel Hôtel du Gouvernement situé près de la place dite Royal à Gombe, par le Ministre du Plan et du Suivi de la Révolution de la Modernité, Georges Wembi Lwambo, entouré de ses collègues Martin Kabwelulu des Mines et Albert Mpeti,  vice-ministre des Finances.

Le Ministre du Plan a révélé que lorsque le chef de l’État a décidé que notre pays adhère à l’ITIE, bon nombre d’observateurs ne croyaient pas que le pays de Patrice Lumumba « s’emploierait à mettre effectivement en œuvre cette initiative jusqu’à son terme jusqu’à devenir un modèle ».

C’est ainsi qu’à partir de 2007, l’ITIE /RDC n’a cessé de publier régulièrement ses rapports à travers lesquels l’on peut noter de manière claire que l’État reçoit chaque année de ses industries minières et pétrolières des  revenus de l’ordre de 8 milliards des dollars Us, soit un milliard par an.

Que d’embûches n’a-t-on pas connues pour arriver à ces résultats ? Cela, de l’exhaustivité des entreprises du cadre référentiel en passant par la matérialité des déclarations, la fiabilisation des chiffres ainsi que du contexte de l’exploitation industrielle du secteur sous la direction du Groupe Multipartite.

Malgré la suspension de la RDC en 2013 du fait qu’elle n’était pas parvenue à remplir toutes ses obligations, « le chef de l’État avait instruit le gouvernement de poursuivre la mise en œuvre de l’ITIE sans désemparer jusqu’au résultat final » a indiqué M. Georges Wembi. C’est dans cet esprit qu’avec l’appui de toutes les parties prenantes dont les Partenaires Techniques et Financiers de la RDC, le pays a pu obtenir la Conformité à l’ITIE le 2 juillet 2014 à Mexico. Et pour que les rapports de l’ITIE/RDC soient reconnus, a signalé le Ministre des Mines, le chef de l’État a garanti la participation libre de la société civile.

De même, l’ITIE Internationale reconnait que le gouvernement de la RDC a fourni des efforts louables, comme nulle part au monde, en participant à la mise en œuvre des normes et principes de l’ITIE, ce qui justifie la présence régulière des six ministres aux réunions mensuelles du Comité Exécutif. D’où la décision prise par le Président de la République de nommer par Ordonnance un Coordonnateur National entouré d’une équipe d’experts pour cette tâche.

Avec ce premier Prix décerné par l’ITIE Internationale, qui peut encore accuser la RDC de mauvaise gouvernance dans le secteur extractif, s’est écrié Georges Wembi ? Le Gouvernement va donc poursuivre la lutte contre la fraude et la contrebande tout comme toutes les formes de corruption dans ce secteur de l’industrie extractive.

Laisser un commentaire