Actualités MRDCE DIASPORA : Nous vous informons que l’ouverture du nouveau bureau de la maison des congolais de l’étrangers à eu lieu le mercredi 2 novembre à Paris 11ème et voici notre nouvelle adresse: 81 boulevard voltaire 75011 paris France tel 0033986285093 portable : 0033753146778

Processus électoral : La CENI sous la pression de la Communauté internationale !

ceni_siege_15_002Il ne se passe pas un seul jour sans que les diplomates des missions occidentales sensibles en poste à Kinshasa n’appellent le président de la Ceni pour presque lui demander des comptes sur l’évolution du processus électoral.

Selon des sources crédibles, à chaque appel, il est abondamment rappelé à Nangaa le principe d’indépendance régissant la Ceni. Au nom de ce principe, on lui demande de prendre son courage en main et de s’attaquer à la relance du processus électoral sans tenir compte des humeurs de la Majorité et de l’Opposition.

Mais, jusqu’à présent, le patron de la centrale électorale semble tergiverser. Il continue de poser plusieurs préalables avant de s’attaquer à la révision du fichier électoral.

Il suspend cette question sensible à l’issue du Dialogue politique qui souffre en ce moment de blocage.

Au service

Comme pour le mettre au pas, il lui a été dépêché le lundi 11 janvier le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDCongo. A la Ceni, Maman Sambo Sidikou a tenu un langage qui a sonné comme une mise en demeure adressée à Nangaa.

Le remplaçant de Martin Kobler a ouvertement dit : “ Ne perdons pas trop de temps. Il faut se pencher sur la révision du fichier électoral. C’est aussi un travail technique.au fond. Il ne faut peut-être pas que nous perdions trop de temps à politiser ça. Il faut que nous trouvions une formule rapide sur cette question ».

Et pour que toute l’opinion nationale et le bureau de la Ceni comprennent la pertinence de cette interpellation, Maman précise : “ Le Secrétaire général devra voir lé Conseil de sécurité des Nations Unies pour les informer des détails de la conduite des élections et en particulier la révision du fichier électoral. Il faut que chacun soit dans son rôle. C’est le rôle de la Ceni de préparer les choses de façon claire, indépendante, inclusive et crédible. C’est le rôle des partenaires politiques, que ce soit la Majorité ou l’Opposition, de se mettre d’accord sur le reste.

Ne demandez pas à la Ceni de faire plus que celle qu’elle peut faire “, conclut le chef de la Monusco au Congo

Le message est clair : la, Communauté internationale invite la Ceni à se placer sous sa tutelle, à la suivre et à piloter le processus électoral suivant ses attentes. L’Onu est venue dire à Nangaa de ne pas attendre le Dialogue pour entamer la révision dû fichier électoral.

On peut tout dire, mais nous sommes en présence d’une grave immixtion dans les affaires intérieures et souveraines de la Rdc. La Communauté internationale appelle ouvertement la Ceni à la révolte et à ne pas tenir compte du facteur politique interne.

Or, la Ceni a beau être indépendante, mais son indépendance n’est pas au-dessus de la souveraineté et de l’indépendance du Congo en tant que Nation. A cet égard’, il sied de retenir, que la Ceni reste avant tout une institution au service de la Nation congolaise.7sur7

Laisser un commentaire